Toutes les actualités


  • 17 juil 2014Développement DurablePARTENARIAT DE 3 ANS POUR LA BIODIVERSITÉ
    PARTENARIAT DE 3 ANS POUR LA BIODIVERSITÉ

    Le 17 juillet, SITA et la LPO de Meurthe-et-Moselle ont signé une convention de partenariat de 3 ans pour favoriser la biodiversité sur l’Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) de Lesménils (54).

    Avec ce partenariat, la LPO 54 et SITA renforcent leur engagement en faveur de la biodiversité sur le site, notamment à travers la construction de projets de préservation des espèces d’intérêt patrimonial et la création de milieux propices à leur développement. Tout au long de l’année, SITA et la LPO 54 réaliseront par ailleurs des observations et des inventaires des populations présentes sur le site, ainsi que des journées d’observation de la faune pour sensibiliser le grand public aux grands enjeux de la biodiversité.

    Télécharger le CP

  • 10 juil 2014ValorisationLe SIMACUR met le cap sur une nouvelle ère de valorisation énergétique
    Le SIMACUR met le cap sur une nouvelle ère de valorisation énergétique

    Cofely Réseaux, filiale de GDF SUEZ et SITA, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, remportent l’appel d’offres mené par le SIMACUR – Syndicat Intercommunal de Massy, Antony Hauts de Bièvre, Chilly-Mazarin – pour le chauffage et la valorisation des résidus ménagers.

    Un bouquet énergétique composé majoritairement d’énergie renouvelable et de récupération :
    1. De la valorisation énergétique de 87 000 tonnes annuelles de déchets ménagers pour couvrir 47% de la production d’énergie du territoire, contre 41% actuellement ;
    2. Du bois fin de vie à hauteur de 21%, en remplacement de la plaquette forestière actuelle, ce qui se traduit par la mise en oeuvre d’une filière de valorisation innovante.

    D’une longueur de 34 kilomètres, le réseau de chaleur alimente 25 000 équivalents logements.

    Les évolutions proposées par Cofely Réseaux et SITA, permettront de réduire de 10% environ la facture des abonnés du réseau et de 30% les coûts d’incinération des déchets ménagers résiduels pour le Simacur.

    Télécharger le CP

  • 19 juin 2014ValorisationVapeur verte pour l’usine Mars

    SITA et ses partenaires Cofely Services et le SMITOM inaugurent le réseau de chaleur « vapeur verte » permettant de couvrir 90% des besoins en vapeur de l’usine Mars Chocolat située à Haguenau.

    Cette vapeur verte alimente les lignes de production des billes de chocolat M&M’s et sert notamment à faire fondre le chocolat.

    La force de ce partenariat entre SITA, Cofely Services, SMITOM et l’usine Mars Chocolat France est de disposer d’une énergie à la fois locale, renouvelable et stable.

    • Locale, parce que ce sont les déchers ménagers des populations avoisinantes qui sont collectés autour de l’usine,
    • Renouvelable parce que l’énergie des déchets est récupérée,
    • Stable parce que c’est une énergie qui dépend uniquement du coût de production de la transformation du déchet en énergie.

    Ce partenariat s’inscrit dans la volonté du groupe Mars de neutraliser son empreinte carbone d’ici 2040 et confirme l’engagement de SITA et Cofely Services pour accompagner la transition énergétique des territoires.

    Télécharger le DP

    Voir la vidéo

    Découvrir le site en images

  • La médiathèque sita
  • 17 juin 2014ValorisationUne ligne de tri innovante pour redonner vie aux plastiques
    Une ligne de tri innovante pour redonner vie aux plastiques

    SITA a inauguré ce jour, en présence de M. Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Bayonne, et de Yann VINCENT, directeur général du Pôle Recyclage de SITA France, la nouvelle ligne de tri haute technologie de son usine de Régène Atlantique à Bayonne (64).

    Grâce à un tri plus fin des plastiques et à la production de matières premières recyclées de meilleure qualité, la nouvelle installation permet de développer la réutilisation des nouvelles ressources PET sur les marchés industriels des fibres, bouteilles et feuilles plastiques.

    Équipée de capteurs infrarouges de dernière génération, la nouvelle ligne de production de paillettes PET1 permet à la fois de reconnaître les nouveaux gisements de plastiques, d’opérer un tri positif des bouteilles et flacons destinés au recyclage, et de séparer les bouteilles selon 2 couleurs.

    En garantissant une production de matières premières recyclées de meilleure qualité et compétitive, l’usine ouvre de nouvelles perspectives de développement sur le marché des feuilles plastiques pour les industriels, avec des paillettes PET destinées à la fabrication de fibres pour le rembourrage et l’isolation, de moquettes pour l’automobile et de nouvelles bouteilles et barquettes alimentaires.

    Télécharger le CP

    Télécharger le DP

    Découvrir le site en images

  • 04 juin 2014ValorisationEcopôle de Gueltas : SITA développe ses solutions de valorisation
    Ecopôle de Gueltas : SITA développe ses solutions de valorisation

    L’écopôle de Gueltas, exploité par SITA, a obtenu de la Préfecture du Morbihan les autorisations nécessaires au développement de ses activités de transformation des déchets en nouvelles ressources.

    SITA va construire et exploiter sur le site de son pôle multi-filières de Gueltas une unité de production de combustibles solides de récupération (CSR) à des fins de valorisation énergétique pour le secteur industriel.
    D’une capacité de 30 000 tonnes, cette nouvelle unité sera alimentée par les refus de l’installation de tri mécano-biologique, les refus du centre de tri et les installations de broyage de bois déjà opérationnelles sur l’écopôle.

    La construction d’une unité de méthanisation permettra par ailleurs de valoriser en énergie les déchets produits par les industries agro-alimentaires locales, tels les graisses, les déchets pâteux, la fraction fermentescible des déchets organiques et les refus du tri mécano-biologique. D’une capacité de 33 000 tonnes, cette unité pourra produire jusqu’à 3 000 MWh d’électricité chaque année.

    Les nouvelles activités de l’écopôle de Gueltas, qui compte actuellement 25 collaborateurs, devraient permettre la création d’emplois locaux supplémentaires.
    SITA, avec l’écopôle de Gueltas contribue au développement de nouveaux modèles industriels de valorisation des déchets avec un écosystème de solutions de valorisation sur un même site et ancré dans les territoires.
    L’écopôle de Gueltas valorise chaque année 6 000 tonnes de matières premières secondaires, 5 000 tonnes de compost pour la fertilisation des terres agricoles et produit 8 000 MWh d’énergie.

    Télécharger le CP

    Télécharger le DP

     

  • 22 mai 2014La Banque Alimentaire du Calvados s’associe à SITA pour valoriser le bénéfice sociétal de ses actions

    La Banque Alimentaire du Calvados et SITA, filiale de SUEZ ENVIRONNEMENT, ont présenté ce jour les résultats d’une étude commune visant à évaluer l’impact environnemental de l’association. Cette étude démontre qu’au-delà du bénéfice social, les Banques Alimentaires participent à la protection de l’environnement en réduisant l’impact écologique de l’ensemble de la chaîne de production-distribution des aliments (Industries Agro-alimentaires, Grande distribution et producteurs).

    Grâce à cette étude, SITA, acteur engagé pour l’économie circulaire dans le Grand Ouest, et la Banque Alimentaire du Calvados ont calculé que les 1,8 tonne de denrées alimentaires distribuées par l’association dans le Calvados en 2012, au lieu d’être jetées, ont permis d’éviter l’émission de 4213 TéqCO2 par an, l’équivalent des émissions générées par la consommation électrique de 20 000 Français (la ville d’Hérouville Saint Clair) ou d’un parcours de 31 millions de km en voiture.

    Cette étude permet par ailleurs à la Banque Alimentaire du Calvados de mieux appréhender le gaspillage alimentaire, d’optimiser leurs circuits d’aide et de distribution (avec les Grandes Surfaces notamment) et donc d’augmenter la collecte de denrées consommables mais non commercialisables.

    SITA s’était engagée dès 2010 pour soutenir l’action des Banques Alimentaires, notamment via  le versement de 1 euro par tonne collectée d’emballages issus des collectes sélectives, ce qui a permis de financer 12 salles de tri de denrées alimentaires.

    Cet engagement est aujourd’hui porté par le Groupe SUEZ ENVIRONNEMENT via un partenariat national avec la Fédération Française des Banques Alimentaires, dans le cadre duquel plus de 93 000 tonnes de denrées alimentaires ont été récupérées en 2013, soit l’équivalent de 186 millions de repas, notamment grâce à la mobilisation des collaborateurs du Groupe lors de la Collecte Nationale de novembre.

    Télécharger le CP