Stabiliser et stocker

Stabiliser et stocker

Éliminer les déchets résiduels en garantissant sécurité et préservation de l’environnement
HERSIN COUPIGNYInstallation de stockage des déchets non dangereux (Pas-de-Calais)
Voir la référence

Stabiliser et stocker


Certains déchets ne peuvent être valorisés. SUEZ a développé un savoir-faire industriel de pointe pour concevoir et exploiter les installations de stockage des déchets dangereux et non dangereux.

Stocker les déchets non dangereux

Les alvéoles permettent de confiner les déchets dans des espaces spécialement aménagés, afin de collecter tous les effluents issus de leur dégradation naturelle :

  • Les lixiviats sont récupérés et traités dans nos stations d’épuration, ou sur des plateformes industrielles spécifiques
  • Le biogaz est capté et dirigé vers des équipements de valorisation énergétique
  • Les sites de stockage intègrent des équipements supérieurs à ceux imposés par la réglementation en vigueur, notamment en matière d’étanchéité.
    Une fois leur exploitation achevée, ils sont surveillés pour une durée de 30 ans minimum.

Découvrir le fonctionnement du stockage des déchets non dangereux

Stocker les déchets dangereux

Les déchets contenant des polluants sont stockés dans des installations spécifiques. Barrières de sécurité (couche de matériaux argileux, géomembrane, géotextile), procédures de traçabilité et contrôles quotidiens garantissent la préservation de l’environnement.

Schéma stockage déchets dangereux copieStabiliser les déchets dangereux

La stabilisation est un procédé industriel de prétraitement qui modifie les caractéristiques physico-chimiques de certains déchets pour qu’ils respectent les seuils d’acceptation de stockage.
Pionnière sur le plan technique, FD a mis au point des procédés de neutralisation des polluants, d’amélioration de leur résistance et de leur solubilité.
Une fois stabilisés, les déchets sont stockés dans les alvéoles du site.

Schéma SITA FD stabilisation copiePréserver la biodiversité

SUEZ développe des partenariats spécifiques avec le Muséum d’Histoire Naturelle, les Parcs Régionaux et la LPO pour garantir la préservation des espèces présentes dans l’environnement naturel des installations de stockage. Un monitoring des espèces et des actions spécifiques sont menées et les installations de stockage fermées sont revégétalisées en accord avec l’environnement local.

 

Chiffres clés

62 ISDND Installations de stockage de déchets non dangereux


7 ISDI installations de déchets inertes


9 ISDD installations de stockage et de stabilisation des déchets dangereux



Références

  • HERSIN COUPIGNYInstallation de stockage des déchets non dangereux (Pas-de-Calais)
    Sita - Hersin Coupigny - installation de stockage des déchets non-dangereux ( Pas de Calais)

    En 2001, SITA remporte l’appel d’offre de la Commission de Régulation de l’Énergie. Un des premiers sites de valorisation de biogaz voit le jour et Hersin Coupigny devient l’un des plus importants sur le territoire français.
    Ce site d’une capacité de stockage de 600 000 tonnes par an valorise 85 % du biogaz produit sous forme de chaleur et d’électricité. Cette valorisation permet de fournir au réseau EDF une puissance électrique de 4,8 MWhe, équivalent aux besoins électriques d’une ville de 16 000 foyers.
    SITA BioEnergies participe à l’appel d’offre initial, réalise les études de gisement, crée les installations et les exploite. Une première tranche de 3 moteurs est installée puis un quatrième moteur s’ajoute en 2002 pour faire face à la production de biogaz du site.
    SITA décide d’aller au-delà de ses obligations réglementaires en matière de protection de la biodiversité, qu’elle s’engage à valoriser tout au long de la vie de ses sites et a pris en compte le contexte local dans la conception de l’installation.

  • BELLEGARDE Installation de stockage des déchets dangereux (Gard)
    Sita - Bellegarde - Installation de stockage des déchets dangereux ( Gard)

    Sur cette installation de 36 ha, SITA FD (filiale de SITA SPE) traite et stocke différents déchets dangereux (résidus de l’incinération, de traitement d’effluents, de la métallurgie, de stations d’épuration d’eaux industrielles, de peinture…). La plate-forme dispose d’un laboratoire d’analyses chimiques pour contrôler les déchets et déterminer s’ils peuvent être stockés directement ou s’ils doivent être stabilisés avant stockage. L’usine de stabilisation et de solidification des déchets « à froid » est alors utilisée pour piéger les polluants avant stockage.

Nos solutionsde valorisation